Point de vue des investisseurs : Le fardeau fiscal

Au Canada, pays où les contribuables de la tranche d’imposition la plus élevée peuvent devoir débourser plus de la moitié de leurs revenus de placement en impôts, nous remarquons que les investisseurs sont parfaitement conscients de la nécessité de gérer efficacement la charge d’impôts sur leur portefeuille. Les professionnels de la finance devraient prendre cet élément en considération, car 20 % des investisseurs précisent que la capacité d’offrir ce service primordial figure parmi les facteurs dont ils tiennent compte pour choisir un conseiller.

Notre plus récent sondage éclair mené auprès de 500 investisseurs canadiens révèle les émotions et les attentes de ceux-ci quant à la gestion fiscale, ainsi que ce que les professionnels de la finance peuvent faire pour aider leurs clients à optimiser cette étape cruciale de la gestion de portefeuille.

Faits saillants :

  • Près de six Canadiens sur dix (58 %) estiment que les impôts sur leur portefeuille représentent plus de 5 % de leur charge fiscale annuelle.
  • Les investisseurs canadiens estiment que l’incidence de l’impôt sur leurs revenus de placement est identique ou supérieure à celle des honoraires d’un conseiller sur leurs rendements de placements.
  • Seulement 54 % des personnes interrogées indiquent que leur conseiller financier leur a parlé de l’incidence de l’impôt sur leurs placements.

Téléchargez le sondage éclair 2017 mené auprès des investisseurs canadiens – Aider les clients à comprendre comment l’impôt peut avoir une incidence sur les portefeuilles

Natixis Global Asset Management, sondage éclair mené auprès des investisseurs particuliers par CoreData Research, avril 2017. Le sondage a été mené auprès de 500 investisseurs canadiens.