TOUS LES REVENUS NE SE VALENT PAS... 

Les différents genres de revenus que versent les fonds communs de placement sont imposés de différentes manières.

Selon votre situation personnelle, certains genres de revenus peuvent être très avantageux ou très nocifs dans votre environnement fiscal personnel. Alors, il est important de pouvoir choisir.

Somme toute, ce qui compte le plus, c’est de tirer un maximum de vos placements – net dans vos poches. Faites le premier pas dans la bonne direction en consultant votre conseiller financier au sujet de Natixis.

 

À DIFFÉRENTS TYPES DE REVENU, DIFFÉRENT TRAITEMENT FISCAL

As your mutual funds invest in various financial instruments, they also generate different income types on your behalf. At the end of each year and periodically throughout the year, mutual funds may pay you, the investor, distributions of the funds earnings. These distributions are composed of the following types of income:

Gains en Capital

Il y a gain en capital lorsque le produit de la vente d'un actif financier dépasse son coût. Ainsi, si vous avez acheté un titre 1 000 $ et que vous le vendez lorsque sa valeur atteint 1 500 $, votre actif s'est apprécié de 500 $, ce qui veut dire que vos gains en capital atteignent 500 $. Il y a perte en capital lorsque le produit de la vente est inférieur au coût du titre. Dans la plupart des situations, la moitié du montant du gain en capital est ajoutée au revenu imposable. Une perte en capital peut être reportée sur les trois années précédentes et indéfiniment sur les années suivantes, permettant de compenser les gains futur.

Dividendes

Un dividende est une distribution du bénéfice d'une société, soit directement par la société elle-même, soit par l'entremise d'un fonds commun, à ses actionnaires. En général, le dividende est calculé par action ou par part. Ainsi, la Société A verse un dividende de 1 $ par action à ses actionnaires sur son bénéfice en fin d'exercice. Si vous êtes propriétaire de 500 actions de la Société A, vous touchez un dividende de 500 $. Le total des dividendes est ajouté à votre revenu et imposé en conséquence.

Les dividendes des sociétés canadiennes bénéficient d'un traitement fiscal fédéral et provincial spécial qui réduit l'impôt pour les actionnaires individuels de façon à refléter (plus ou moins) le taux d'imposition de la société. Les changements proposés en 2006 sont venus encore réduire le taux d'imposition des dividendes « admissibles », qui comprennent les dividendes versés par les sociétés ouvertes canadiennes, notamment les sociétés de fonds communs. Les dividendes touchés des sociétés étrangères ne bénéficient pas d'un traitement fiscal aussi favorable et sont imposés comme toutes les autres sources à taux élevé, notamment le revenu d'emploi ou le revenu d'intérêt, un crédit étant toutefois accordé pour tout impôt étranger qui aurait pu être retenu à la source.

Intérêts

L'intérêt est un revenu gagné en compensation pour l'utilisation de votre argent sur une certaine période de temps. Ainsi, si vous déposez votre argent ou votre épargne dans un compte versant intérêt, vous prêtez votre argent en échange de frais. En déposant 1 000 $ à un taux d'intérêt de 4 % pendant un an, vous toucherez 40 $ d'intérêt à la fin de cette année, comme compensation pour l'utilisation de votre argent. Pour les résidents du Canada, le revenu d'intérêt est imposé au même taux que le revenu ordinaire, comme les salaires.

Remboursement de Capital

Un grand nombre de fonds de placement institutionnels, dont les fonds à gestion fiscale Natixis, permettent aux épargnants de récupérer leur placement grâce à des distributions périodiques qui constituent un remboursement de capital. Lorsqu'il y a remboursement du capital investi, il n'y a aucune implication fiscale immédiate. Du point de vue fiscal toutefois, ce remboursement de capital vient réduire le prix de base de votre placement et augmenter vos gains en capital ou diminuer vos pertes en capital à la vente des parts ou actions. Les distributions régulières peuvent aussi éventuellement dépasser le coût original du placement. Lorsque c'est le cas, les distributions de remboursement de capital sont imposées comme des gains en capital.

 

 
   L'avantage de natixis